superload keep2porn.com
APHASIE-37-rvb
25 avril 2016
Catégorie

Médecin psychiatre à la retraite et psychanalyste en exercice jusqu’à son AVC fin 2014, Didier GRIMAULT a rejoint en 2015 le Groupe des Aphasiques de Touraine.
Ce texte pourrait être l’occasion d’échanges entre aphasiques . N’hésitez pas à dialoguer avec Didier par l’intermédiaire de notre adresse internet (gatouraine@gmail.com)

Lettre de Didier GRIMAULT

Lettre d’un AVC (ou l’être d’un aphasique)

C’est en tant que médecin psychiatre à la retraite et psychanalyste en exercice ayant été victime d’un AVC le 06/12/2014, et souffrant d’une aphasie que je voulais vous faire partager ma réflexion.

J’ai basculé du rôle de soignant à celui de « patient ».

Je suis donc devenu brutalement aphasique, sans déficit moteur. Beaucoup de progrès ont été accomplis depuis décembre 2014, je suis en phase de récupération mais il persiste une atteinte massive du langage écrit (d’où la nécessité d’une tierce personne pour la transcription de ma pensée).

C’est donc en collaboration avec mes orthophonistes que je rédige cet article.

C’est après avoir assisté à une réunion du GAT (groupe des aphasiques de Touraine) que m’est venue cette idée.

Le GAT a pour mission de « sortir les aphasiques de leur isolement, de développer l’amitié et la solidarité entre les aphasiques et leurs familles et de faire connaître l’aphasie ».

Cette association bénéficie en effet de peu de visibilité. Elle a une particularité c‘est qu’elle est gérée par des aphasiques eux même et quand on sait qu’aphasie signifie « perte de la parole » cela constitue une gageure. Elle se réunit régulièrement, organise des activités de loisir, des manifestations annuelles ( voyage, loto etc..), et des réunions avec les « aidants ».

Après l’AVC on nous parle de réorganisation cérébrale, de plasticité cérébrale mais à côté de la neurologie il ne faut pas oublier la psychologie.

Le versant neurologique et le versant psychologique sont fortement intriqués du fait des conséquences qui ne sont pas seulement neurologiques mais aussi psychologiques. La réorganisation cérébrale, à mon avis, ne peut se faire sans la prise en compte de cette donnée.

Je déplore qu’on se fixe sur le « a » privatif du mot aphasie puisqu’à titre personnel j’ai apprécié, perçu plus finement et été plus sensible à la musique, par exemple, depuis mon AVC. Donc l’aphasie m’a permis de m’ouvrir à un nouveau domaine et m’a apporté « quelque chose en plus ».

L’AVC modifie également la perception des faits du quotidien et il faut donc s’adapter « psychiquement » à ce nouvel état d’où l’idée d’une sorte de « plasticité psychique » nécessaire à la récupération.

L’AVC est un « trou matisme » psychique qui fait revivre tout son passé depuis la petite enfance de manière différente. Depuis l’AVC je me suis « replongé » dans mon enfance avec une relecture des différents évènements, notamment le regard que l’on peut porter sur ses proches, regard modifié par l’AVC.

Etant moi-même analysant, j’ai cessé la cure de mes patients de façon brutale et soudaine à cause de mon AVC.

De ce fait mes patients ont subi également un traumatisme psychique à cause de cet arrêt non anticipé.

Un acquis, pour moi, sera de retrouver « autrement » certaines fonctions et d’accepter cet« autrement » car penser qu’on peut les retrouver comme elles étaient avant l’AVC est une illusion.

Il est également nécessaire de faire le deuil de la personne telle qu’elle était antérieurement à l’AVC (comme on le fait à tout âge mais avec ce côté brutal et imprévisible de l’AVC).

Il parait donc important que la rééducation prenne en compte les deux aspects à la fois les neurosciences et également la psychologie avec une orientation psychanalytique.

Bien que médecin je n’avais aucun accès à ces structures autour de la rééducation et la réadaptation, grâce à mon AVC je me suis intéressé à un monde qui m’était inconnu et je me suis ouvert à cet univers.

Didier GRIMAULT

3 commentaires

  1. Berge lucien

    J’ai lu votre article,qui m’a beaucoup touche,car moi aussi j’ai connu ce meme probleme
    en fevrier 1983,a l’age de 49 ans.Je suis passe aussi a Bel-Air et je suis reste un an sans
    travailler,j’ai maintenant 83 ans,et j’ai toujours le traitement que le Medecin m’a prescrit.Je peu vous assurer que c’est grasse a Bel-Air et a mon Epouse si je suis reste
    sans pratiquement de sequelles.

  2. Jayr

    Bonjour,

    J’ai parcouru votre témoignage, bravo pour vos progrès, il ne faut jamais lâcher, toujours avancer sans freins, je trouve!!
    A mon tour j’aimerais en laisser un, car j’ai été bien diminué malgré mon premier Avc, j’étais arriver au bout de 17 ans à a peu près tout maitriser, et voilà que tout est à refaire!!!!! 2ième Avc, je ne suis pas défaitiste, aucun Avc n’est défaitiste sûrement!! on a envie de s’en sortir!!!!
    Voilà mon témoignage:

    C’est un bouleversement de la vie, pour avoir été victime de deux Avc, je me relève juste du deuxième, avec une aphasie presque complète, je peux reparlé presque convenablement et je dit bien presque!!!!!!!!
    J ‘ai 37 ans, une vie entière fichu entre guillemets!!!!!!!!!!!!, et il faut garder le moral bien sûr et ne voir que ce qui va!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! il n’y a pas grand chose …. quand vous écouter les médias.
    Mais quand tout ou presque est à refaire, la confiance que vous construisez durant toute une vie, le moral, la sociabilité par rapport aux autres, une épreuve ou plus par jour!!! je n’accepter pas mon deuxième Avc, mais pas du tout et je ne le montré pas; que j’ai eu à 28 ans, il me diminuer!!! et me coupé de presque tous mes amis,
    Heureusement ma famille était là. C’est un bouleversement, ça mine la vie de tous les jours, et même cela détruit notre vie en partie;

    J’arrive à prendre enfin le dessus!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 8 ans après !!!!!!!!!!!!!!!!! ahh je me relève enfin!!
    J’ai essayé pas mal de choses, comme un hypnotiseur que je vais voir depuis 3 ans; il y a 5 ans avant que je commence à travailler je disais 4 ou 5 mots par jour, j’exagère mais tout était à reprendre. Je vois de plus en ^lus de tiroirs de mots se rouvrirent, ce qui est positif!!!!

    Je suis content car je suis heureux de vivre maintenant!!!! mais il faut avoir les épaules solides pour supporter ce qui « nous » arrivent!!!!!! ce n’est pas voulu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    il faut garder son caractère et ne pas se laisser faire., ça à été un peu mon fer de lance pendant ces années plus que dur, j’estime, et on est mis à l’épreuve tous les jours.

    Du jour au lendemain je n’ai plus pu faire ce que je faisais avant, j’étais arriver à accepter très bien mon premier Avc, au bout de 17 ans, j’avais eu mon 1er Avc à 9 ans, et les rayons qu’on m’a fait dans la tête pour brûler ce caillot ont mis 1 an à agir, ensuite à 10 ans donc, j’ai commencé à boiter et à redoubler!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    J’ai réussi quand même à passer mon Bac, un bac pro Comptabilité en alternance dans un Cfa, ce qu’il faut aussi je trouve c’est de se confondre aux autres, et c’est le plus dur mais j’y étais arrivé jusqu’à 28 ans, et …etc
    Ça relâche de dire tous ce qu’on a dire. J’ai arrêté un peu de regarder la télévision, vous ne voyez que des atrocités, tous ce qui va mal est mis en première ligne.
    Il y a une grande partie de ma vie qui a été supprimé, mais il faut s’adapter et trouver d’autres passages, il y a des connexions qui se refont.
    Mes mots que je retiens sont le bon sens, les vrais amis, pas les superficielles et la famille bien sûr sans laquelle on ne pourrait pas être.
    Je suis passé par beaucoup de stad, je psychotais pas mal par exemple, ma confiance était descendu bien bas aussi, etc
    Cela fait du bien de parler de ça!!!!!!!!!!!!!!!! C’est pas une chose choisi
    Les parents nous aident beaucoup,
    Papa, qui est mort malheureusement d’un cancer en 2010 m’aider bien, on était très complice tous les deux, et maman aussi; je les aidais dans notre exploitation agricole.
    Je finirais là, en tous cas ce que je peux dire c’est que c’est un grand bouleversement de la vie dont on met un moment à se relever et notre vie est modifier bien sûr!!!!!! Mais ce n’est encore pas voulu!!!!!

    On connait ses limites, soi-disant mais on essaye plus ou moins de les dépasser.
    J’ai sonné de la trompe de chasse pendant 10 ans, ça me rééduquer le côté droit (côté de la bouche), j’étais fier comme Artaban, ça me donner une corde à mon arc!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! De plus
    Puis j’ai été stoppé net par la pression qu’on met dans l’embouchure, cela m’a fait lâché la cicatrisation de mon angiome, qui remontait à 17 ans en arrière, 1er Avc
    Fin
    je trouve que c’est très dur quand on est tout seul, on parler déjà de fiançais avec une jeune femme, de 23 ans qui était de Toulouse, j’avais le même âge, on était bien ensemble, les journées passaient à une vitesse puis ces parents sont venus s’en mêlés, ils nous ont séparés, j’aurais bien fait encore un bout de chemin avec elle,
    elle aussi était triste; C’est comme ça, la vie est faite d’imprévus.
    C’est ça qui est le plus dur!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Nous sommes plus LENTS que les autres mais nous tendons vers eux, et nous mettons tous ce qui nous est possible pour y arriver

    Une petite parenthèse, pour rajouter que je savais qu’il y avait mes amis, mais tant que je ne m’acceptais pas et que je me sentais diminuer comme ça, ce n’était pas la peine; je savais qu’ils étaient là moralement; je récupérais déjà un peu de capacités chaque jour. C’était la chose la plus dur que j’ai traversé, il faut essayer de relativiser mais jusqu’à quel point!!!

    Je tiendrais à rajouter encore une chose, je travaille depuis fin 2011 dans un laboratoire de recherche comme gestionnaire financier et comptable, je me plais dans mon travail; les seules études que j’ai apprécié sont le Bts de commerce en produit d’origine forestière sur lequel j’ai rebondit en 2006, et stoppé un peu en 2007, j’ai pu finir mon année en 2009, bref… je suis changé !!!

    Une autre chose toute aussi importante, la foi, la religion est une croyance et une tradition; bien ancrés et on a besoin de croire!!!!!!!! en une force toute autre!!!
    Toute personne réagit différemment bien sûr, mais cela nous rajoutent un cran supplémentaires pour supporter les maladies !
    C’est ce que je crois.
    Deuxième chose, je pense qu’il y a plusieurs phases dans la sorte de dépression que j’ai traversé un peu et que chacun doit traverser, ça dépend de la gravité de la maladies.
    Il y a le doute, un Avc n’est pas très positif, c’est sûr, là la religion nous aide je trouve, à passer outre;
    le refus de voir ce qui nous arrivent et etc…
    C’est un combat de tous les jours et il ne faut pas baisser les bras, des jours meilleurs sont devant « nous », j’ai toujours pensé ça et cela fait avancer le Chmille blick!!!

    Pendant 5 ans, il parait, qu’on a 60 % en moins de capacités, et de facultés, après l’opération ; passé ces 5 années on retrouve petit à petit son esprit, c’est très long, plus on est âgés, plus c’est long
    On a l’esprit brouillé !!!!!!!! Quand on à une aphasie, on a tout son moral, toute sa confiance et tous ces mots, toute une partie de sa vie à reprendre ;
    C’était dur d’exprimer chaque mot du fait des phrases que j’arrivais plus à constituer et à construire car trop de temps pour chercher ces mots dans les tiroirs !!!!
    C’était encore une chose vitale dure à supporter mais qui s’estompait de jour en jour !!!
    Les personnes ont peu de temps ou n’ont pas de temps pour se mettre à notre place je trouve ;
    On est toujours plus pressés par le temps, c’est comme ça !!!!!!
    C’est une chose qui venait se rajouter pour la perte de moral, de confiance, et toute chose qui nous animent !!
    J’essayais de garder un semblant de moral. C’est vrai que je n’avais pas assez descendu d’échelons au premier Avc !!!!!!!!!!!!!!!!!! je suis négatif dans ces passages!!!

    Je suis heureux de vivre depuis plus d’un an, c’était un sac trop lourd à porter de temps en temps ; je vais encore voir cet hypnotiseur donc, qui me remets de bonnes idées, bien ancrées en place !!!
    Je les aie déjà à mon avis mais un peu désordonnées, de moins en moins j’espère.
    Mais quand même, quand une personne va dans notre sens entre guillemets, nous avons gagné une partie !!!! Et nous sommes contents d’avoir gagné cette petite étape !!!
    Mais on récupère un peu de capacités chaque jour et ça c’est une chose positive !!! Il n’y en a pas beaucoup encore de choses positives !!
    On a plus goût à rien !!!!!! C’est ça qui est dur !!!! Il faut se trouver des choses pour s’occuper l’esprit et pour ne pas broyer du noir, par exemple le jardin, il faut relativiser encore;

    On se relève difficilement surtout quand on voit tout le monde continuer à avancer !!! Tous nos amis, toute notre famille. Quand le moral, la confiance et les mots sont à reprendre en grande partie, plus les jours avancent, plus on retrouve notre joie de vivre et notre bonne humeur!!!!!
    Il faut essayer de reprendre les choses simples de la vie, comme regarder le ciel, les étoiles, apprécier le champ des oiseaux, et ….
    Le travail a été un moteur essentiel aussi !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    On croule sous les problèmes à résoudre, chaque jour, au début de notre épreuve, mais plus les jours avancent, plus les mois, plutôt moins on en a !
    On se retrouve plus fort car on a dû traverser des épreuves, impossible de freiner sinon vous n’avancez pas.
    Antoine

Laisser un commentaire

superload keep2porn.com

Saisissez votre recherche, puis validez avec la touche Enter