Le congrès 2004 à Strasbourg

du 6 au 9 mai 2004

La Table Ronde

Les accidents vasculaires cérébraux : diagnostic et prévention

Le Docteur SELLAL rappelle qu’il y a 125 000 AVC par an en France. C’est la 3ème cause de mortalité et la première cause de handicap moteur.

Les facteurs principaux des infarctus cérébraux sont l’hypertension artérielle, le diabète, le tabac etc…

Les hémorragies cérébrales, c’est la rupture d’une artère, suite à une hypertension artérielle, à une malformation vasculaire comme l’anévrisme.

Pour déterminer la nature de la lésion, il faut réaliser un Scanner Cérébral en urgence, qui élimine un autre diagnostic.

Conclusions :          

– c’est un problème de santé publique

– les considérer comme une urgence

– procéder à l’hospitalisation du patient dans les meilleurs délais, pour réaliser un Scanner Cérébral, un bilan et instaurer rapidement un traitement adapté.

Mme Michelle HERAULT, sous-directrice de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, représentant de la CPAM et l’URCAM, accompagnée du Docteur GRUBER, médecin conseil chef à la CPAM de Sélestat.

          – Incidence des accidents vasculaires cérébraux en Alsace

          – Actions de régulation menées par l’Assurance Maladie

          – Offre de soins en Alsace

          – Coordination des soins et prévention.

Les aphasiques et la réinsertion sociale et professionnelle

Mme Véronique BEYLER de l’association Savoir sociale et Compétence.

         – Comment organiser un parcours de réinsertion sociale et professionnelle ?

Mme le Docteur PASSADORI et Mme Nadine DESOMAIS, orthophoniste, exerçant toutes les deux au Centre Camus de Mulhouse.

         – Évaluation et réinsertion sociale et professionnelle.

Docteur Claude CERVINI et Mlle Laurence SHEER, aphasiques.

          – 2 exemples de réinsertion professionnelle réussie.

La Charte Ville et Handicap 14 ans après

M. Michel KOEBEL de la Direction de l’Action Sociale d’Alsace

         – La Charte Ville et Handicap du 29 Juin 1990 : Elaboration, application et bilan

         – La démarche Ville et Handicap ( avril 2003) : La philosophie, l’organisation, l’animation, la mise en œuvre et les objectifs.

 

Assemblée Générale de la FNAF  

 

Modification de l’organigramme du CEF afin de mieux structurer l’équipe.

Création d’un groupe de travail autour du Président afin d’étudier des propositions de modifications ( le siège social, les aphasiques isolés, les contributions à fixer en €) . Celles-ci seront proposées à l’Assemblée Générale en 2005.

Envoi d’un questionnaire centré sur la vie et l’organisation du groupe, ainsi que d’un questionnaire individuel sur la vie des aphasiques.

Il serait souhaitable qu’un Réseau Accompagnant soit recensé dans chaque région, il représente la Fédération pour toute médiation auprès des institutions et administrations afin d’aider les aphasiques.

Aucune nouvelle de l’A.I.A. ( Association Internationale Aphasique), seul l’appel de cotisation a été reçu. Projet de parrainage de la FNAF : une équipe travaille à la concrétisation de cette démarche difficile. Participation active du Président au comité de Pilotage afin de préparer la Journée Nationale de Prévention de l’AVC du 7 mai 2004, organisée par les Laboratoires MSD.

Dorénavant, la FNAF participera aux réunions visant la réforme de la loi 1975 :

« Projet de loi pour l’égalité des droits et des chances à la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. »

Collaboration de la FNAF avec d’autres associations (la FNO, l’APF, France AVC …) ayant permis des actions, mais il est important de conserver notre identité et de garantir notre indépendance.

Arrivée d’un nouveau groupe au sein de la FNAF : Groupe des Aphasiques du Bourbonnais.

 

La visite à Strasbourg

(Capitale de l’Europe)

Le samedi 8 mai, après l’Assemblée Générale de la FNAF, quartier libre pour tous les participants. Première étape, nous sommes allés dans une grande brasserie à Strasbourg, déguster une des nombreuses spécialités Alsaciennes, la fameuse ”Tarte Flambée”.

Ensuite, certains ont choisi la croisière sur l’Ill, ma femme et moi avons préféré faire une ballade en ville, dans le quartier de ”La petite France”:

Ancien quartier des tanneurs, des meuniers et des pêcheurs, c’est un havre de paix au cœur de la ville. Ses ruelles offrent une succession de maisons à pans de bois des 16e et 17e siècles, aux vastes cours intérieures et aux grands toits pentus ouverts sur des greniers où séchaient autrefois les peaux.

En parcourant les rues piétonnes nous avons découvert au pied de la Cathédrale, la plus belle et la plus ancienne bâtisse ”La Maison Kammerzell”.

Leave a Comment

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH